Guillaume Krick – Hêtre ou ne pas être ?

Guillaume Krick
Jeudi 20 décembre 2018, à 10h
Ateliers Municipaux – 259, boulevard de Mulhouse à Roubaix

 

Le tronc de l’arbre sera débité au moyen d’une scierie mobile par Guillaume Krick dans la plus pure tradition canadienne.
Un happening humoristique à ne pas manquer !

Hêtre ou ne pas être ?
Un arbre abattu transformé en œuvre d’art…

Nous avons le plaisir vous convier au premier acte performatif de sa transformation.  Ce n’est pas un conte de Noël… mais une belle initiative de l’artiste québécois Guillaume Krick en partenariat avec la ville de Roubaix. Le hêtre quasi centenaire de l’avenue Jean-Jaurès abattu début décembre pour cause de maladie connaîtra une seconde vie.

9h30-10h Accueil des journalistes et invités avec une crêpe au sirop d’érable
10h-10h45 Conférence de presse
10h45-11h30 Démonstration de la scierie mobile

Planté avenue Jean-Jaurès en 1936, dans sa dixième année, il avait atteint l’âge vénérable de 92 ans et une hauteur de 25 mètres. Le hêtre, situé le long de la ligne de tramway, a disparu du paysage mais connaîtra une seconde vie, sans doute éternelle celle-là ! Il a été offert à Guillaume Krick, artiste canadien résidant et travaillant à Roubaix.

Le sculpteur sur bois et sur métal garde secrets les contours finaux de son œuvre. L’artiste québécois installé depuis trois ans à Roubaix s’inspire dans la démarche du musée d’art contemporain Aldrich au Connecticut où ce qui fut un chêne fait désormais partie des collections d’un musée. « Un grande partie de mon travail intègre la notion espace et sa transformation par l’homme ? Comment nos agissements l’impactent-ils durablement ? Et comment l’efficacité de technologies accélèrent ce processus. », explique Guillaume Krick.

Premier acte : l’abattage qui s’est déroulé dans la nuit du 6 au 7 décembre. Le hêtre montrait des signes de faiblesse, alors que ses racines avaient été attaquées par un champignon. Il a été ensuite transporté aux ateliers municipaux au 259, boulevard de Mulhouse à Roubaix.

Deuxième acte : et c’est là que nous vous attendons avec notre scierie mobile le jeudi 20 décembre 2018 à 10h : le tronc de l’arbre entamera sa métamorphose. Il sera débité, dans la longueur, en planches. Guillaume Krick, en tenue de bûcheron, sera aux commandes de cette scierie, mais surtout à la tête d’un happening divertissant. Les planches seront ensuite acheminées vers son atelier où elles sècheront durant environ une année avant de pouvoir être travaillées.

De l’arbre… à l’œuvre. La sculpture sera réalisée à partir d’usinage et d’assemblages de planches, de sections et de quelques branches du défunt arbre que l’artiste a souhaité conserver. La transformation d’un arbre mort en œuvre d’art est une première à Roubaix.


L’initiative de cette conférence de presse déjantée et de ses suites bénéficie du soutien moral et financier
de la ville de Roubaix, du Bureau d’Art et de Recherche, de contributeurs individuels (amis et collègues), de l’entreprise de travaux forestiers Nicolas Braun, de l’agence forma6 architectes et de la galerie Baudoin Lebon.

Partager